• Français
  • English

Collégiale, une histoire de chœur et de cœur

En juin dernier, Monsieur le curé a alerté les responsables de la ville suite à des chutes de pierres dans le chœur de la Collégiale. Monsieur le Maire a demandé au directeur des Services techniques de consulter en urgence les Services compétents des Monuments Historiques afin qu'ils établissent un diagnostic de l'état des fissures et qu'ils estiment la nécessité de réaliser ou non des travaux en urgence.
 
Le 5 juillet, à l'issue de leur visite, les spécialistes ont recommandé la mise en place d'un dispositif de barrières dans le chœur pour en interdire l'accès. Cette inspection a montré que le fragment de pierre tombé provient d'une moulure décorative, proche d'une fissure au droit de la baie. Il faut préciser que l'événement s'est produit lors d'une intense période de sécheresse, mais que la cause principale pourrait être due à l'oxydation de l'encadrement des vitraux scellés dans la pierre. Donc, rien de grave ! Dès cet automne le calfeutrement des sept travées de verrières sera assuré et des "témoins" seront posés afin de surveiller l'évolution des mouvements éventuels des fissures des voûtains. Après cette opération, le chœur sera rendu à monsieur le curé et aux fidèles.
 
Par ailleurs, l'étude de Dominique Larpin, architecte en chef des Monuments Historiques, qui sert de base à la programmation de la restauration, prévoit des travaux de renforcement à caractère définitif. En effet, la reconnaissance des sols et la fondation de la Collégiale, ont permis de restituer la coupe géologique des terrains entre le sol de surface et le bon sol constitué d'argiles fermes situés à 7 mètres de profondeur. L'analyse des couches sous la fondation du chevet a montré une faiblesse locale qui sera corrigée au cours du programme de rénovation.
 
Depuis 2008, installation de la nouvelle municipalité, des travaux coûteux sont régulièrement phasés et supervisés par les techniciens des Monuments Historiques. Jusqu'à cette date rien de sérieux sur la structure n'avait été entrepris. Mais pour être complet, il faut également évoquer :
- la pose des panneaux d'information proches du parvis expliquant l'ampleur de la restauration ;
- la remise en état du parking du presbytère ;
- la création du trottoir d'accès au souvenir du père Courtet ;
- la restauration complète des deux grands tableaux exposés dans la collégiale, des statues en bois du moyen âge et du monumental lustre suspendu au milieu de la nef ;
- il faut enfin parler des nombreux chauffages électriques qui améliorent le confort des paroissiens à chaque office.
La Collégiale est un joyau qui traverse les siècles et rappelle à tous l'importance de Sérignan, déjà, dans le passé. Le maire et le Conseil municipal ont à cœur de préserver Notre Dame de Grâce des outrages du temps.

Magazine

Couverture magazine

Juillet / Août 2017 - N° 20

Votre été au rythme des festivités

Lire le magazine

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez les actualités de la ville et les rendez-vous à ne pas manquer.

Follow us

  • Facebook
  • Picasa
  • Twitter
  • RSS
  • Mail