• Français
  • English
-A +A

Mois de sensibilisation "Mars Bleu"

A l’occasion de l’opération annuelle de sensibilisation « Mars bleu », l’Institut national du cancer, le ministère des Affaires sociales et de la Santé, l’Assurance Maladie, l’Institut de veille sanitaire et l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs se mobilisent pour encourager le dépistage du cancer colorectal.
 
Du 7 au 30 mars une campagne d’information est diffusée afin de rappeler aux femmes et aux hommes âgés entre 50 et 74 ans que ce geste simple peut sauver la vie.
 
Dix mois après la mise en place du nouveau test, plus simple et plus performant, la mobilisation doit se poursuivre face à ce cancer meurtrier qui, dépisté à temps, peut être guéri dans 9 cas sur 10. Ce nouveau test, immunologique, est maintenant à la disposition des hommes et femmes de 50 à 74 ans. Il est simple à réaliser chez soi en un seul prélèvement et un seul jour. C'est le médecin traitant qui le remet à ses patients après avoir vérifié qu'il soit adapté à leur cas. Ce test fiable détecte deux fois plus de polypes et de petits cancers.
 
Sur l'Hérault, en 2016, 42 000 tests ont été réalisés dans le département, ce qui montre une nette progression par rapport à 2015 ; mais il faut continuer à inciter les personnes à faire ce test car il permet, en détectant les polypes précancereux et les très petits cancers facilement soignables, de faire baisser considérablement la mortalité par un cancer qui fait encore mourir, en France, tous les ans, près  de 20 000 hommes et femmes : c’est le deuxième cancer le plus mortel.
 
Le cancer colorectal représente, par sa fréquence, le troisième cancer chez l'homme et le deuxième chez la femme. 
Parce que 9 cancers colorectaux sur 10 détectés précocement peuvent être guéris, la Ligue souhaite changer l’image du dépistage de ce cancer. C’est aujourd’hui un cancer « évitable » car la coloscopie peut permettre l’éradication des polypes et lésions précancéreuses. Il convient de créer un électrochoc dans l’opinion pour lever les doutes, les craintes, les préjugés et favoriser une meilleure connaissance des facteurs de risque et une meilleure adhésion au dépistage.
 
 
Le cancer colorectal, en quelques points clés
> Le cancer du côlon se développe à partir des cellules qui tapissent la paroi interne du côlon.
> Les facteurs de risques avérés sont la mauvaise alimentation, le manque d’activités physiques et l’alcool
> 9 cancers du colon sur 10, détectés tôt, peuvent être guéris.
> L'objectif de ce dépistage, qui peut concerner 17 millions de personnes (femmes et hommes de 50 ans et plus), est de diminuer de 15 à 20% la mortalité liée à cette maladie.
> 40 500 nouveaux cas par an
> 17 400 décès par an, deuxième cause de décès par cancer après celui du poumon
> 94% des cancers colorectaux surviennent après l’âge de 50 ans
Le dépistage et l’information autour du cancer colorectal sont mal perçus :
> seulement 31.7 % de participation au dépistage du cancer colorectal en 2012.

Magazine

Couverture magazine

Mar / Avr 2017 - N° 18

Mars, le mois des carnavals

Lire le magazine

Vidéos

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez les actualités de la ville et les rendez-vous à ne pas manquer.

Photos

Suivez-nous

  • Facebook
  • Picasa
  • Twitter
  • RSS
  • Mail

Visites virtuelles